USC LA CRAU : site officiel du club de cyclotourisme de Toulon - clubeo

L'ARDECHOISE

24 juin 2015 - 16:07

12 craurois (ou presque) sur les routes de l'Ardéchoise

Le projet mûrement réfléchi depuis plusieurs mois et lancé en décembre dernier aboutit enfin le jeudi 18 juin dernier. Nous sommes 11 craurois et un ami jurassien, venu pour compléter le groupe, à nous élancer de St Félicien pour parcourir pendant 3 jours les routes de l'Ardèche. 4 d'entre nous ont opté pour une version "allégée" de 288 km pour 5.440 m de dénivelé positif soit 15 cols. Les 8 autres, plus inconscients, se lancent sur une distance annoncée de 412 km pour 7.655 m de dénivelé positif et 33 cols. Dès le départ, l'accueil dans les villages traversés est étourdissant, nous nous prenons pour les pros de Tour de France. Les enfants des écoles nous font la haie d'honneur, nous nous rassasions de cerises et de crêpes préparées par toutes les bonnes fées rencontrées. Nous évitons quand même le rosé et choisissons plutôt des "soupes chaudes de chataigne". Ainsi,le temps passe vite aux arrêts mais les kilomètres ne défilent pas beaucoup. Nous tentons avec plus ou moins de succès d'abréger les pauses. Sur les coups de 14 heures, une musique criarde nous annonce un "ravito". Nous nous arrêtons sous des platanes où des bénévoles nous préparent des grillades. Le redémarrage est délicat d'autant qu'il nous reste 50 km à parcourir jusqu'au gîte de St Joseph des Blancs où nous passerons la première nuit dans le plus grand calme avec comme seule compagnie le chant des oiseaux. Le vendredi matin, nous évitons l'averse mais roulons sur une route mouillée jusqu'à Privas. Arrivés là, "un ravito"  copieux nous est offert avant l'ascension du col de Bénas et ses 10 km de montée. Nous descendons ensuite sur Vals les Bains puis nous prenons la direction d'Antraigues sur Volane où nous nous inclinons sur la tombe de Jean Ferrat. Nous filons alors vers Aizac où nous pensons déjeuner, en vain. Il nous faudra pédaler encore quelques kilomètres pour pouvoir se restaurer autour d'un plat de ravioles. L'après-midi est rude et la dernière montée de la journée, le Col de La Croix de Bauzon, avec le vent du Nord de face, sera un chemin de croix pour plusieurs d'entre nous, d'autant que la montée finale jusqu'au gîte se termine par une rampe de 15 %. Le samedi matin, la bise souffle et nous parvenons frigorifiés au sommet du Col du Pendu ! Les ascensions successives s'enchaînent alors avec notamment celles du Lac d'issarlès, du Mont Gerbier de Jonc, du Col de Lalouvesc, cette dernière nous semble interminable. Nous parvenons afin à St Félicien vers 17 heures. Nos compteurs rendent leur verdict : kilométrage parcouru : 450 km, dénivelé positif  : 8.400 m !  Nous sommes fatigués mais heureux et même un peu fiers d'avoir accompli notre marathon. Cerise sur le gâteau, sur plus de 1.500 clubs représentés nous sommes classés 45 ème ! UN EXPLOIT

 

Commentaires